« La mariée au fil du temps» Les Rosaires en 2012

La mariée au fil du temps

A l’occasion des journées européennes du patrimoine des 15 et 16 septembre 2012, l’association LA ROSARIENNE nous avait sollicité pour animer elle la chapelle Notre-Dame des Rosaires à Plérin.

Quoi de plus naturel que d’utiliser cette chapelle, lieu propice à la célébration de mariages, pour y exposer nos mariées du temps passé dans leurs costumes et accessoires d’époque.

Une visite sur place nous permet d’apprécier le potentiel du site et d’élaborer un plan de cette exposition.

Les modes au fil du temps
Après le déplacement du mobilier, un bon nettoyage, la mise en place d’occultants et la réalisation d’un éclairage judicieux, nos mariées prennent position dans la chapelle.
Les modes au fil du temps

Quelque soit l’angle de vue des visiteurs, l’atmosphère qui se dégage des scénettes nous parait séduisante.

Les modes au fil du temps

En premier plan et sur la gauche, nos mariées des Années Folles.

Les modes au fil du temps

Avec de gauche à droite, une robe en organza sur soie ivoire et dentelle vers 1922,

Les modes au fil du temps

puis, une robe en satin de soie ivoire avec application de dentelle vers 1920,

Les modes au fil du temps

et enfin, une robe à traîne en satin de soie blanche vers 1930.

Les modes au fil du temps

A leur coté, une robe en satin de soie ivoire vers 1895 avec voile, porte-bouquet, couronne et fleurs d’oranger.

Vient ensuite une robe à tournure en ottoman de soie ivoire vers 1874 avec bouquet de taille.

A ses cotés, une robe à tournure en cachemire de laine ivoire et satin de soie pour un mariage célébré en Mayenne en 1881. Son voile, son diadème en fleurs d’oranger et ses bouquets de roses au naturel.

Au pied de l’autel, une robe à traîne vers 1910 en satin de soie ivoire et laize de dentelle. Parure nuptiale complète en fleurs d’oranger.

Sur le coté gauche de l’autel, une robe en fibranne ivoire à grand motif d’arômes pour un mariage célébré à Saint-Brieuc en 1947. Son manchon en hermine et un grand voile de tulle.

Pour cette très jeune mariée, une robe à traîne en soie façonnée ivoire et entre-deux de dentelle vers 1900.

Au pied de l’autel, un robe en satin de soie ivoire et dentelle vers 1917.

Pour terminer et vers 1882, une robe à grande traîne en soie ivoire en moire et satin en alternance, volants plissés et/ou torsadés. Voile en tulle brodé, diadème et bouquets en fleurs d’oranger.

Les passionnés et les curieux sont venus nombreux et comme eux, les habitants des Rosaires ont pu profiter durant ces deux journées du patrimoine de cette chapelle privée et de son animation.

Les modes au fil du temps

Une journée patrimoine ne se conçoit qu’avec visites guidées ou conférences.

Occasion pour Réjane de se faufiler entre ses belles mariées pour faire découvrir ces petits détails qui plaisent tant au public.

Réjane Labbé et les membres de son association tiennent à remercier l'association LA ROSARIENNE d'avoir organisé cette exposition et la municipalité de Plérin d'avoir facilité sa mise en place.